01 septembre 2015

La Minute Porto

Eternelle rivale de Lisbonne, la ville de Porto se démarque par sa douceur de vivre et ses habitants chaleureux. L'Histoire, cette ingrate, n'a retenu que la pilosité abondante,la morue et la truellophilie, alors qu'on aurait aussi pu citer la passion du football et les gens qui se font tatouer des croix à des endroits pas prévus pour. Focus sur les points à retenir pour survivre dans la capitale des gens qui ont 4 noms de famille (moyenne nationale).

 

Tout le charme de Porto réside dans ses ruelles médiévales pavées et étroites, ses murs baignés de soleil et son linge bariolé suspendu à chaque fenêtre. Construite sur des collines, la ville a la particularité de n'être faite que de montées et de descentes. ET ÇA PERSONNE TE LE DIT AVANT PUTAIN. Un trait de caractère de la "Capital do Norte" qui devient un peu relou quand t'esquintes ta 3e tong pendant que t'essaies de remonter en rappel jusqu'à chez toi. Bonus "j'aime me faire du mal" si tu te tapes les 225 marches de la Torre dos Clerigos. Point positif: des fesses en béton au bout d'une semaine. Point négatif: insuffisance pulmonaire.

 

Premier comité d'accueil en arrivant à Porto (avec le soleil): les goélands AKA "les rats de l'océan", omniprésents, qui se comportent comme des pigeons mais en plus hargneux. Agissant en meutes, les goélands sont très férus de confiscation de nourriture, de grand banditisme sur des sacs poubelles et de cris intempestifs sous ta fenêtre entre 7h et 11h du matin qui sont probablement des menaces à l'encontre de toute ta famille. Sale race.

goeland

Parmi les symboles de la ville, impossible de passer à côté des azulejos. Bon, on va pas se mentir, c'est du carrelage. Les mecs en ont collé absolument partout, s'ils avaient pu se faire des chemises en carrelage, ils l'auraient fait. Je soupçonne un mec d'avoir eu du rab de carreaux quand il a refait sa salle de bain et il s'est dit que ça ferait stylé sur la façade de sa maison, lançant une mode nationale. Du coup la gare de Porto ressemble un peu aux douches de la piscine municipale de Saint-Priest mais à la longue l'oeil s'habitue.

 francesinha

Sur le plan gastronomique, les Portuans font honneur à leur culture méditerranéenne avec moults grillades et plats à base de poissons, de poulpes et de poulpes fourrés avec d'autres poulpes qui avaient rien demandé. Plus curieusement, les riverains du fleuve Douro ont aussi développé une passion pour le gras Comble de la légereté: la Francesinha, sorte de sandwich à base de pain toasté, de fromage, de boeuf, de jambon, de saucisse, surmonté d'un oeuf et baignant dans une sauce à la bière et à la tomate, le tout servi avec assez de frites pour caler 4 personnes environ. 9407 points Weight Watchers, le merdier. Une vague connaissance à moi a relevé le défi d'en manger un; la rumeur dit que 5 secondes après la dernière bouchée, le malheureux s'est étouffé dans son triple menton.

 

Autre fierté locale, le vin de Porto se déguste idéalement en fin de journée, sur l'une des terrasses qui longe les quais animés du Douro. Grosse préférence pour le vinho verde un peu acidulé, même si le blanc, le rouge et le rosé valent aussi le détour. Taste the rainbow, t'as vu. Le mot de la rédaction: ne jamais perdre de vue que tu es en tong, que tu devras remonter chez toi à un moment ou à un autre, et que les 2000m de dénivelé qui te séparent de ton appartement se feront plus vite si tu t'imbibes le biscuit avec modération.

 

Que les non-lusophones se rassurent: les locaux comprennent généralement très bien l'anglais, l'espagnol et/ou le français. Comme t'es plein de bonne volonté tu vas quand même tenter des trucs en commandant au resto, te conduisant malgré toi à faire des phrases genre "Bom dia, can I have heu...some...agua? S'il vous please?" tout en mimant la bouteille d'eau avec tes mains. Et les mecs te répondent comme si ce que tu venais de dire avait du sens, la magie de l'espace Schengen.

 

zonecritiquePar contre, là où les Portugais sont nettement plus chelous, c'est qu'ils semblent absolument insensibles au froid. Il fait 15°C le soir? L'océan est gelé? A priori tout le monde s'en fout. Et pendant que les gosses plongent du haut des rochers, t'as une larme de sang qui coule parce que ya une goutte d'eau qui t'as éclaboussé la cuisse.

 

Présents dans toutes les villes touristiques, les vendeurs à la sauvette, pas méchants mais un brin insistant, partagent leur activité entre la vente de perche à selfie et le commerce de marijuana. Bon à savoir: l'achat, la détention et la consommation de cannabis est dépénalisé au Portugal. Pour la perche à selfie par contre, c'est 2000€ d'amende et 6 mois de taule.

 

Allez, boa viagem mon petit (et ramène du vin).

 


Nouveau commentaire

Commentaires sur cet article:

    Je suis allée à Lisbonne en Janvier et je confirme pour à peu près tout : une ville de pavés qui n'est faite que de pentes, des vendeurs qui nous courent après en hurlant pour qu'on achète des lunettes de soleil (mais bon étant donné qu'on en a déjà sur le pif...) et le capacité des gens à comprendre ce que tu baragouines. Je savais dire "morue" et "merci". Ca m'avançait beaucoup !

    Belle intervention de Aodrenn, 01 septembre 2015 à 18:57 | | Répondre à Aodrenn
  • C'est marrant, ce plat présente les mêmes ingrédients que le Welche du Nord de la France ! Sauce à la bière incluse (mais sans les tomates, faut pas déconner).
    Bon, je vais peut-être pas y aller du coup. Mais alors, la Truellophilie, c'est bien l'art ancestral de construire des murs en brique, on est d'accord ?

    Belle intervention de July, 01 septembre 2015 à 22:44 | | Répondre à July
  • Tu as bien rendu l'atmosphère du pays avec ton humour incisif et tendre. Les montées les descentes les pavés à n'en plus finir et les assiettes de la taille de plats ! Et quelle hospitalité chez eux !

    Belle intervention de faisons court, 02 septembre 2015 à 07:37 | | Répondre à faisons court
    • Carrément, je sais pas si on a eu de la chance ou si les gens sont plus "accueillants" mais la ville et les habitants sont hyper agréables

      Belle intervention de Tania Messaoudi, 08 septembre 2015 à 14:39 | | Répondre à Tania Messaoudi
  • J'ai bien ri ^^

    Belle intervention de Larry Cow Ver, 02 septembre 2015 à 10:01 | | Répondre à Larry Cow Ver
  • Aodrenn c'est un bon début, faut bien commencer quelque part! Moi j'ai commencé par caralho, facile
    @July, ça m'étonnait aussi que les recettes du Nord incluent des légumes. Et la truellophilie consiste effectivement à faire des travaux, partout, tout le temps. Une rumeur confirmée à Porto.

    Belle intervention de Tania Messaoudi, 08 septembre 2015 à 14:37 | | Répondre à Tania Messaoudi
  • C'est pas un peu paradoxal cette culture méditerranéenne, alors que techniquement le Portugal n'a de façades maritimes que sur l'atlantique ?? merci pour les conseils touristiques, j'éviterait donc l'achat de perche à selfie …

    Belle intervention de Cappucciyo, 10 janvier 2016 à 14:32 | | Répondre à Cappucciyo
  • Tania, je vais au Portugal pendant 8 jours fin août-début septembre, et je me suis souvenu de cet article, je l'ai relu avec plaisir! J'irai à Porto pendant 3 jours et j'aimerai savoir si tu te souviens des choses à faire et à voir ? Quel est le meilleur endroit pour manger une francesinha, et quel bar sur le Douro où déguster le porto ? Merci d'avance

    Belle intervention de Fab, 12 août 2016 à 13:39 | | Répondre à Fab